Forum RPG City
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre forum est un forum à l'ancienne. Le but du forum est de faire évoluer son personnage à travers diverses histoires, intrigues et autres topics en rp. C'est pourquoi nous demandons peu de lignes et une réactivité.

Partagez | 
 

 Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




J'ai : 25
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 60
Jetons : 148
Célébrité : Emily Rudd

MessageSujet: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Mar 11 Sep - 17:31


   
   

   


   
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
feat Tilio


   


   

   
Jess a passé sa matinée à travailler, comme tous les jours en général quand tout va bien pour elle. Son fils est à la maison parce que c'est encore les vacances et il est sous la surveillance d'une voisine. Jessica lui fait confiance et elle ne veut pas avoir à le regretter. Malgré son jeune âge elle a beaucoup de responsabilités et elle fait de son mieux même si souvent elle doute d'être une bonne mère et si elle se demande si elle a bien fait de garder son fils. Elle l'aime c'est clair, elle ne l'aurait pas avec elle sinon mais c'est difficile parce que souvent il demande après son père et même si Jessica fait tout pour l'oublier il y a toujours quelques chose qui fait qu'elle y pense.
Elle sait bien que tout les sentiments qu'elle a ressentit pour lui n'étaient pas réels, son psy lui a bien expliqué et elle a finit par assimiler ce fait, mais ce n'est pas toujours évident de penser qu'elle s'est offert à un homme juste parce qu'elle était victime d'un syndrome post traumatique. Elle a mis du temps à accepter cela mais maintenant c'est fait.

Cet homme elle ne l'a jamais revu, n'a jamais cherché à le revoir et n'envisage même pas d'essayer de le voir. Il n'est donc pas au courant de la situation, pas au courant qu'il a un fils.
Sa matinée est terminé et il est temps pour elle de rentrer. Alors, comme tous les jours, elle quitte la boutique avec une baguette pour les repas de la journée et quelques friandises pour son fils. Elle a donc son sac à l'épaule et ses quelques achats à la main.

Une fois dehors elle voit un artiste de rue, comme souvent parfois et elle ne peut s'empêcher de sourire en le regardant et l'écoutant jouer. Mais rapidement son sourire s'efface, quelque chose sonne faut, quelque chose ne va pas et les pensées de Jessica se perdent. Ce type elle le connait, elle l'a déjà vue et une sensation de malaise s'empare d'elle. Elle doit passer devant lui elle n'a pas le choix. Alors elle prend son courage à deux mains et avance tête baissée, essayant de ne pas croiser son regard, rien du tout parce qu'elle a compris de qui il s'agit. Pourquoi il est là ? pourquoi devant la boutique où elle travaille ? elle savait qu'il devait être libéré, ses parents lui en avait parlé parce qu'ils l'avaient appris de l'avocat mais maintenant elle se sent mal parce que sent bien qu'il s'agit de lui.
Et une fois devant lui, étrangement, elle lève la tête et le regarde. Son bourreau, est-ce qu'elle c'est bien lui ? est-ce qu'elle peut lui faire face ? Son coeur se met à battre la chamade quand il lève les yeux vers elle et à nouveau elle est comme paralysée.
   
   

   ©️ Jawilsia sur Never Utopia

   

_________________

     
Tenere non potes, Potes non perdere diem
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 31
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 63
Jetons : 138
Célébrité : Nick Bateman

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Mar 11 Sep - 18:32

 
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
Jessica et Tilio
10 ans en prison. Voilà de quoi avait écopé Tilio juste pour rendre service à un ami. Un ami ? Vraiment ? Tilio n'en avait plus de nouvelles d'Angelo depuis le jour où il lui avait rendu service depuis où il lui avait dit de ne plus le contacter quand il lui avait demandé que faire de la fille qu'il avait kidnappé. Tilio ne savait d'ailleurs même pas le pourquoi du comment de toute cette histoire, lui avait juste voulu rendre service à celui qu'il pensait être son meilleur ami mais qui au final l'avait trahi et ô combien intensément ! Car à cause de lui, Tilio avait du faire 10 ans de prison, il y était rentré à 21 ans et en avait désormais 31. Le procès qui avait eu lieu avait condamné le jeune homme qu’il était alors mais il n'avait eu aucune réponse à toutes ces questions et de plus, Tilio n'avait pas trahi Angelo, il n'avait aucunement parlé de lui au procès.

En prison il était passé par des moments de tristesse intense mais avait fait en sorte de ne pas sombrer dans le désespoir malgré tout, de ne pas se laisser aller. Pouvoir de temps en temps jouer de la guitare l'avait réconforté, l'avait aidé à aller de l'avant, quelques visites aussi avaient été bénéfiques ainsi qu'une amitié avec un co-détenu.

Aujourd'hui, cela faisait donc peu de temps que Tilio était enfin sorti de cet enfer et il ne savait désormais que faire de sa vie...Avant, il était joueur de batterie, parfois de guitare et chanteur mais aujourd'hui, quel avenir lui réservait la vie ? Il devait tout recommencer de zéro et avait peu de moyens, un peu d'économie mais peu aussi. Il avait donc juste loué un petit appartement dans un endroit de la ville pas très cher et déterminé à remonter la pente, il avait décidé de louer en plus une guitare et de produire dans la rue.

Il procédait ainsi depuis peu donc, changeant chaque jour de rue de la ville. Ses pas le menèrent à Pearl District en ce jour pas loin d'une pâtisserie. Il était là depuis un moment et jouait tout en chantant également, écouté par divers passants, qui lui donnaient parfois quelques pièces. Voilà à quoi la prison l'avait réduit, à faire la manche ou presque alors qu'avant, en tant qu'artiste il gagnait très bien sa vie et pas un artiste de rue.

Alors qu'il continuait de jouer tranquillement, son regard fut subitement attiré par une jeune femme qui le regardait comme si elle allait se mettre à paniquer. Que se passait-il donc ? Tilio s'arrêta de jouer, ce fut plus fort que lui. Un flash...Cette jeune femme... Pas possible ! Etait-il possible que ce soit Jessica ? Il n'avait pas oublié le visage si juvénile de son ancienne captive et là avec cette jeune femme qui l'avait regardé en souriant puis subitement n'avait plus souri, un air de ressemblance mais 10 ans de plus aussi si c'était elle.

- J'arrête de jouer un petit moment messieurs dames, j'ai besoin d'une pause !


Les gens qui le regardaient jouer s'éloignèrent les uns après les autres. Et la pause, il était clair qu'il en avait besoin, car avoir Jessica devant lui si c'était bel et bien elle faisait revenir un tas de souvenirs, faisait rejaillir un tas d'émotions en lui. Il avait été fou amoureux d'elle et s'était efforcé de l'oublier en prison car de toute façon, pour lui, il était impensable qu'il la revoit, et là alors qu'il avait à peine quitté la prison, voilà qu'elle était devant lui.

Il s'avança vers elle, la guitare qu'il avait louée à la main, mais pas trop près d'elle, pour ne pas lui faire peur car son regard "paniqué" était très certainement parce qu'elle aussi l'avait reconnu.

- Bonjour ! Jessica c'est ça ?


       COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 25
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 60
Jetons : 148
Célébrité : Emily Rudd

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Mar 11 Sep - 18:35


   
   

   


   
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
feat Tilio


   


   

Jess n'aurait jamais pensé qu'elle pourrait tomber sur lui juste en sortant de son travail, si elle avait su elle serait aller travailler à l'autre bout du monde et vivre à l'autre pays de la galaxie. Elle était perdu, pétrifiée, incapable de faire un geste, de bouger et encore moins de réagir. Quand elle l'entendit dire aux personnes présentes qu'il allait faire une pause elle aurait du en profiter pour partir d'ici, rentrer chez lui, s'enfuir avant qu'il ne lui fasse à nouveau du mal. Elle n'était même pas sur que c'était lui, mais ce regard, ce visage, cette voix, ça ne pouvait être que lui. Et Jessica perdait totalement la raison, c'était même pire que la première fois, elle n'arrivait plus à réfléchir, plus à rien. Elle manqua même de faire tomber ce qu'elle tenait dans sa main mais en réalité elle s'y accrochait, serrant un peu fort sa baguette de pain.

L'homme c'était relevé et s'approchait de plus en plus d'elle, son regard ne le quittait pas et tout son corps devenait bizarre. Elle était terrifiée à l'idée qu'il puisse l'enlever à nouveau ou pire encore essayer de la toucher. Parce que tout ça n'était pas réel, elle le savait, rien de ce qu'elle avait ressenti pour lui à l'époque n'était réel. Il avait fait d'elle une captive, son esclave et à force de servir son maitre elle avait finit par s'y attacher, s'éprendre de lui juste pour essayer de rester en vie. Parce que c'était ça, c'était de ça qu'il s'agit en réalité, tout faire pour survivre.

Il lui adressa la parole et elle sentit tous les pores de sa peau frissonner, elle se mit à avoir la chair de poule et était toujours incapable de réagir, de bouger de parler. Elle fit pourtant un gros effort pour reculer, pour répondre quelques brides de mot.

"- N...n...non, vous faites erreur."

Elle avait enfin réussir à dire quelque chose mais elle n'arrivait toujours pas à reprendre le contrôle de son corps. Elle ne voulait rien avoir à faire avec lui, rien du tout et il était hors de question qu'il l'approche plus, la touche ou lui parle à nouveau. Après ce qu'il avait osé lui faire, il n'avait pas le droit de faire comme si tout allait bien dans le meilleur des monde.
   
   

   ©️ Jawilsia sur Never Utopia

   

_________________

     
Tenere non potes, Potes non perdere diem
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 31
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 63
Jetons : 138
Célébrité : Nick Bateman

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Mar 11 Sep - 18:41

 
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
Jessica et Tilio
Elle avait peur, Tilio le sentait à son attitude, visiblement incapable de bouger comme si elle avait pétrifiée sur place. Le trentenaire pensait qu'elle allait confirmer que c'était bien elle, Jessica, mais elle nia....Pourtant, ce regard, il ne pouvait s'y tromper et encore moins plus près d'elle. Elle avait certes changé depuis, laissé son visage d'adolescente pour prendre un visage de femme mais Tilio, désormais plus près d'elle qu'auparavant, était certain que c'était bel et bien Jessica qu'il avait en face de lui. Mais vu qu'elle avait nié l'être, que faire maintenant ? Que dire ? Passer son chemin, aller boire un coup et faire comme si de rien n'était ? Non ! Tilio voulait en avoir le coeur net mais avant tout rassurer la jeune femme !

- Je ne te toucherai pas ne t'en fais pas, je ne m'approcherai pas plus de toi tant que tu ne le souhaites pas.

Il recula même encore d'un pas pour tâcher de la mettre un peu plus en confiance, en espérant que ce qu'il venait de dire avait déjà un peu rassuré Jessica.

- Sache que si tu n'es pas Jessica, tu lui ressembles fortement mais la dernière fois que je l'ai vu, c'était il y a 10 ans.

Devait-il continuer de parler, de tâcher de mettre en confiance la jeune femme devant lui ? Devait-il faire allusion ne serait-ce que brièvement à ce qu'il s'était passé ? Si oui, pas du tout de manière directe mais plutôt très indirecte et cela aucunement pour se justifier en quoi que ce soit, il n'y avait aucune raison qu'il le fasse.

Si elle savait combien il avait été amoureux d'elle par le passé, si elle savait combien de temps il avait mis à l'oublier, peut-être aurait-elle moins peur ? Quoi que pas sûr, elle était si jeune à l'époque, si vulnérable. Jamais il ne lui avait fait mal mais 10 ans avaient passé, 10 ans durant lesquels on avait du la dissuader de se rappeler de lui, voire de penser à lui. Il était donc normal qu'elle soit apeurée de le revoir ainsi du jour au lendemain devant elle.


       COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 25
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 60
Jetons : 148
Célébrité : Emily Rudd

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Mar 11 Sep - 18:42


   
   

   


   
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
feat Tilio


   


   


 Jessica faisait de son mieux pour reprendre ses esprits, retrouver le contrôle de son corps et se tirer d'ici. C'était comme si elle était en pleine bataille intérieur, une partie d'elle, une infime parti d'elle voulait rester là et continuer à le regarder, lui parler, savoir pourquoi il se souvenait d'elle et l'autre voulait tout simplement se tirer, foutre le camp et respirer un grand coup, parce qu'elle avait peur. Elle avait peur que tout ne recommence comme avant. Bien que là il semblait avoir ses esprits pas comme dans ses souvenirs la première fois qu'il l'avait approché. Il ne semblait pas être bien présent, comme drogué ou ayant trop bu, elle n'avait pas eu la possibilité de vérifié ses doutes mais au fur et à mesure qu'il était venu la voir il était différent. Les souvenirs remontaient en flèche et Jessica avait bien du mal à remettre de l'ordre dans tout ça.

Son regard bougea lui, comparé à elle qui était toujours aussi immobile, surtout quand il lui dit qu'il ne la toucherait pas et qu'il recula. Elle l'observa, toujours silencieuse, gardant ce trait de caractère qu'elle avait déjà eu à l'époque, le mutisme.
Les lèvres de Jessica se mirent à trembler et cette dernière était en train de perdre ses moyens, si elle ne se reprenait pas très vite elle allait se mettre à pleurer à chaudes larmes en pleine rue et elle se donnerait en spectacle face à son kidnappeur et ce n'était pas une bonne chose. Ce soir, elle allait devoir faire du forcing pour avoir un rendez-vous chez son psy c'était certain, elle allait devoir parler, dire tout ce qu'elle a sur le coeur à ce moment précis. Il chamboulait sa vie à nouveau et c'était quelque chose qu'elle n'arrivait pas à comprendre.

"- P..p..pour quoi ?"

Tout ce qu'elle réussit à dire tout en baissant les yeux, ne pouvant plus le regarder et espérant qu'ainsi elle réussirait à retrouver un peu de calme et de quiétude afin de reprendre ses esprits et se partir d'ici.
La question était vague, elle pouvait tout à fait répondre à ce qu'il venait de dire, sur l'histoire des dix ans ou bien alors demander des explications sur ce qu'il lui avait fait subir à l'époque. C'était vague, irréfléchi mais c'était tout ce qu'elle avait réussi à sortir pour essayer de reprendre le contrôle de son corps.
   
   

   ©️ Jawilsia sur Never Utopia

   

_________________

     
Tenere non potes, Potes non perdere diem
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 31
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 63
Jetons : 138
Célébrité : Nick Bateman

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Mer 12 Sep - 8:11

 
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
Jessica et Tilio


Tilio voyait bien qu'elle n'était pas plus rassurée que cela bien qu'il se soit éloigné d'elle de quelques pas et qu'il ait tâché de la rassurer par ses paroles. La revoir devant lui n'était pas non plus facile pour Tilio car il ne s'était pas du tout attendu à cela et encore moins alors qu'il n'était sorti de prison que depuis quelques jours à peine. C'était comme si quelque part les 10 ans passés n'avaient pas eu lieu, enfin d'une certaine façon.

Il était en tout cas désormais bel et bien certain qu'il avait Jessica en face de lui, elle avait certes changé physiquement mais il retrouvait en elle les traits de l'adolescente dont il était fou amoureux. Et cela portait un nom le fait de tomber amoureux de sa captive : Syndrome de Lima. C'était venu tout seul au fil des jours passés avec elle. Il ne l'avait jamais forcé en quoi que ce soit.

Quand elle dit "Pourquoi ?" de façon hésitante, Tilio ne savait pas trop quoi répondre car il devait répondre à quoi en fait ? Pourquoi il avait agi comme cela par le passé ? Tilio le supposa ainsi en tout cas.

- Je ne sais pas. Enfin si je le sais mais c'est une longue histoire. Je ne sais pas si t'es prête à l'entendre. Sache en tout cas dans l'immédiat que c'était indépendant de ma volonté. Sache aussi que je ne te ferai aucun mal et qu'il y a 10 ans, je ne t'ai jamais forcé à quoi que ce soit à mon égard, que tout s'est fait tout seul.

Il ne rajouta pas qu'il avait été fou amoureux d'elle, pas utile. D'ailleurs, elle aussi l'avait été de lui. Mais cela était quelque part une autre histoire et surtout pas le moment d'en parler. Il était toujours à quelques pas d'elle, ne cherchant aucunement à s'approcher, faisant en sorte de bouger le moins possible pour ne pas qu'elle croit qu'il allait la toucher et l'embarquer à nouveau ou ce genre de trucs.




       COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 25
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 60
Jetons : 148
Célébrité : Emily Rudd

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Mer 12 Sep - 9:59


   
   

   


   
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
feat Tilio


   


   


  Jessica ne savait plus quoi penser, elle ne savait même pas pourquoi elle venait de lui demander pourquoi justement. Elle ne voulait pas qu'elle la reconnaisse, mais il n'était pas idiot non plus, d'accord elle avait vieillit mais son regard et son visage n'avait pas tant changer que ça, c'était pareil pour lui. Si au début elle avait douté, son regard et ses fossettes étaient toujours les même et c'était venu comme une évidence. Ce type elle l'avait regardé longuement, même si au début elle évitait tout contact sur son visage parce qu'elle avait trop peur qu'en le regardant il ne lui fasse du mal, au fils des jours elle avait fini par l'observer suffisamment pour être capable de le dessiner les yeux fermés. De plus, il c'était toujours montré gentil avec elle, attentionné et faisait toujours attention à ce qu'elle mange un peu et surtout à ce qu'elle boive. Il c'était occupé d'elle d'une manière qu'elle ne pouvait pas oublier. Au début, il l'avait un peu violenté afin de la faire monter dans sa voiture mais ensuite il avait montré un autre visage de lui, une personne qu'on arrive facilement à apprécier au point qu'elle a finit par se donner à lui pour s'assurer qu'il continuerait à être gentil avec elle, qu'il ne lui ferait pas de mal. C'était venu tout seul, ça lui avait semblé tellement logique comme attitude. En s'attachant à elle il ne pourrait pas lui faire de mal, du moins c'est ce qu'elle avait pensé à l'époque. Bien entendu il ne lui avait pas fait de mal, il ne lui avait fait qu'un enfant après tout, mais Jessica n'y pensait même pas, elle était juste sous le choc de cette rencontre dont elle ne s'attendait pas.

Elle l'écouta lui expliquer, explication qui n'était pas très convaincante . Déjà à l'époque l'avocat de la famille avait conclu à une erreur, tout comme la police d'ailleurs. Il n'avait jamais demandé de rançon et ce type semblait tellement paumé quand il avait finit par appeler les secours et se rendre. Sans doute que ce jour là il était sous l'emprise d'une quelconque drogue et qu'il c'était retrouvé embarqué dans quelque chose qu'il ne maitrisait pas et s'était même enlisé dedans, parce qu'il aurait pu la rendre bien avant tout ça, personne n'avait jamais compris pourquoi ça avait duré aussi longtemps. Pourtant, il avait toute sa tête, les testes qu'il avait passé avant son procès le prouvaient bien sinon il n'aurait pas été en prison mais dans une maison spécialisé pour les gens ayant des troubles mentaux.

Ses lèvres se mirent à nouveau à trembler et elle lui dit simplement.

"- J'étais qu'une ado, vous avez gâché ma vie."

Avant d'enfin réussir à reprendre le contrôle de son corps et de faire quelques pas, mais elle se sentait totalement vidé de toute énergie et elle du poser sa main contre le mur de la pâtisserie pour éviter de trébucher.
Il n'aurait jamais du accepter qu'elle se donne à lui, il aurait du être raisonnable et la laisser tranquille, la libérer en lui rendant sa liberté. Il n'aurait jamais du la laisser s'attacher à lui, jamais. Il n'aurait jamais du la toucher se doutant qu'elle ne le faisait pas de sa propre volonté mais uniquement de celle de rester en vie. Il aurait du être raisonnable, tout comme aujourd'hui il aurait du quitter la ville une fois libéré de prison afin de disparaitre à jamais de la vie de celle à qui il avait tout pris.
   
   

   ©️ Jawilsia sur Never Utopia

   

_________________

     
Tenere non potes, Potes non perdere diem
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 31
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 63
Jetons : 138
Célébrité : Nick Bateman

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Mer 12 Sep - 14:39

 
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
Jessica et Tilio


Décidément, elle n'était pas du tout à l'aise en sa présence mais cela se comprenait tout à fait. Jessica ne s'était certainement pas du tout attendue à le revoir un jour. Et si lui, on lui avait dit que ça allait être le cas, il ne l'aurait pas cru. De plus, Jessica, étant très jeune à l'époque, ce n'était pas la même chose pour elle que pour lui, pas du tout le même genre de situation car cela pouvait en effet laisser penser qu'il avait profité d'elle, de sa jeunesse. C'était en tout cas apparemment ce qu'elle pensait vu qu'elle lui reprochait désormais d'avoir gâché sa vie. La pilule avait du mal à passer là car lui n'avait-il pas eu aussi sa vie gâchée à cause de cette histoire dont il se serait bien passé même s'il était tombé amoureux de son ancienne captive ? En était-il d'ailleurs encore amoureux ? Certes la revoir lui rappelait de très souvenirs mais elle devait avoir changé depuis, qu'était-elle devenue outre le fait que Tilio avait selon elle gâché sa vie ? Pouvait-il encore être amoureux ou retomber amoureux d'une jeune femme qu'il ne connaissait plus ?

- Je ne vois pas en quoi j'ai gâché ta vie Jessica car je ne t'ai jamais forcé en quoi que ce soit, je te le rappelle. Si tu n'avais pas voulu de mes bras durant ces fameux 6 mois, il ne se serait rien passé. Certes, tu étais mineure à l'époque je l'avoue mais assez grande malgré tout pour savoir ce que c'était que d'être intime avec un homme, assez pour savoir ce que c'était que consentir à un acte sexuel avec quelqu'un. Donc s'il te plaît, ne me reproche pas d'avoir gâché ta vie car si on va par là, j'ai aussi gâché la mienne en faisant ce que j'ai fait. Quoi que oui quelque part je l'ai gâché ma vie par amitié pour quelqu'un qui m'a trahi. Et avec le recul, je me dis que j'aurais du dire "non" mais malgré cela, je ne regrette aucunement de t'avoir serré dans mes bras et tout le reste.

Bien sûr en disant ça, il faisait allusion au fait que tous deux avaient fait l'amour plusieurs fois ensemble mais il était loin de se douter de ce que ça avait ensuite engendré chez elle.

- Sache que si tu ne veux plus entendre parler de moi, je m'effacerai de ta vie, et si tu décides de me garder ne serait-ce qu'une petite place dans ce que tu es devenue, je ne te toucherai pas sans que toi-même me le permette. Tu veux que je te laisse tranquille Jessica ?

Par sa dernière phrase, il sous-entendait en fait le fait de partir de suite. De plus, il la "testait" aussi d'une certaine façon avec cette dernière phrase de sa part car selon sa réponse, selon sa réaction/attitude, ça pouvait laisser penser qu'elle ne voulait pas que Tilio qu'elle avait retrouvé ressorte complètement de sa vie ou pas.





       COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 25
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 60
Jetons : 148
Célébrité : Emily Rudd

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Mer 12 Sep - 14:44


   
   

   


   
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
feat Tilio


   


   


        Jessica avait besoin d'air, alors elle pris une grande inspiration, espérant que ce geste ne la ferait pas tomber dans les pommes parce qu'elle ne se sentait pas bien. Elle l'écouta parler, et elle n'en croyais pas ses oreilles, il ne semblait pas vivre dans la réalité, ou bien alors il niait la réalité. C'est fou ça les dix années de prison ne lui avait rien appris, il ne semblait vraiment pas se rendre compte de ce qu'il lui avait fait. Bien sur il avait gâché sa vie aussi mais ce n'était pas son problème après tout il aurait pu la relâcher bien avant qu'elle ne soit mordu par ce serpent. Il vivait dans un monde qui n'était pas réel, et même à son âge c'était stupéfiant de voir à quel point il était à côté de la plaque. Il semblait réellement croire qu'elle avait fait tout ça de sa propre volonté, il ne connaissait donc pas le syndrome dont elle avait souffert à cause de lui. Il ne comprenait rien à rien.

Elle le regarda, ne fuyant en rien son regard et lui dit avec une posée mais tremblante sans jamais oser la voix.

"- J'étais mineur, j'étais captive et j'étais malade... vous m'avez laissé vous donner ma virginité... vous m'avez touché alors que vous vous doutiez bien que rien de bien ne pouvait ressortir de ça. J'étais votre prisonnière.... et que vous ailliez gâcher votre vie c'est votre faute, personne ne vous a forcé à me garder prisonnière... s'il n'y avait pas eu ce serpent, cette morsure je le serais sans doute encore..."

Et Jessie baissa les yeux, soupira tout en essayant de rester calme mais c'était difficile. Le truc c'est qu'elle ne voulait pas se donner en spectacle devant son lieu de travail, y'avait trop de gens qu'elle croisait et qu'elle connaissait. Et même si la plupart connaissaient son parcours ce n'était pas la peine de ré ouvrir la plaie de ce côté là, Tilio venait déjà de le faire et c'était bien assez difficile à gérer comme ça.

A ce qu'il ajouta elle ouvrit de grands yeux avant de lui répondre l'air totalement par ce qu'il venait de dire.

"- Parce que vous croyez vraiment que je vous laisserais me toucher encore ? Je suis lucide maintenant et cette histoire de syndrome c'est derrière moi et ça va le rester, quoi que vous en pensiez, tout ça c'était pas réel."

Du moins c'est ce qu'on lui a dit et puis c'est logique en même temps vu qu'elle était atteinte de ce fameux syndrome, chose courante dans les kidnapping, surtout que le sien a duré longtemps.
   
   

   ©️ Jawilsia sur Never Utopia

   

_________________

     
Tenere non potes, Potes non perdere diem
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 31
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 63
Jetons : 138
Célébrité : Nick Bateman

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Jeu 13 Sep - 8:02

 
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
Jessica et Tilio



Tilio pouvait remarquer que Jessica semblait retrouver un semblant de jugeotte car elle tenait des propos un peu plus cohérents même s'il n'était pas du tout d'accord avec ce qu'elle disait. Elle lui reprochait encore que c'était sa faute à lui si tout ça était arrivé, comme s'il l'avait forcé ? Non mais sans blague ? Qu'elle était malade ? Hein quoi ? Malade ? Comment ça ? A part la piqûre de serpent qui l'avait rendu malade oui mais sinon aucunement malade durant toute sa captivité. Ha oui, et la cerise sur le gâteau : que tout ça n'avait pas été réel. Si Tilio n'avait pas cherché à rassurer la jeune femme, s'il n'avait pas peur de l'effrayer, il en aurait ri de cette dernière, de cette "blague" car pour lui, c'en était une sérieusement ! Et d'ailleurs, son sérieux, il le garda pour lui répondre

- Tu étais mineure, captive en effet mais malade aucunement. Tu étais en pleine possession de tes moyens physiques au moment où je t'ai embarqué. Quant aux moyens psychologiques, aucune idée, je ne suis pas psychologue mais tu semblais là aussi en pleine possession de tes moyens si ce n'est qu'au début, tu avais très peur de moi et que tu parlais peu. Et je n'ai aucunement l'impression de t'avoir forcé en quoi que ce soit car tu ne m'as en aucunement façon demandé une seule fois de te redonner ta liberté. Sinon je l'aurai fait, même si je doute que tu me crois quand je dis cela bien sûr, vu que pour toi, tout ceci n'était pas réel n'est-ce pas ? Et je t'aurai libéré si t'avais pas été piquée par ce serpent mais le fait est que j'étais tombé amoureux fou de toi....Donc te libérer m'était devenu très difficile. Appelle-le syndrome ou pas du kidnappeur et de sa kidnappée comme tu veux, je ne suis pas psychologue. J'ai fait 10 ans de prison à cause de mon meilleur ami qui n'a jamais payé pour toutes ses autres erreurs car il n'était pas clair du tout lui !

Une tirade longue mais dans laquelle Tilio venait en grande partie de vider son sac, en appuyant ses dires dans lesquels on sentait qu'il commençait à en avoir marre que Jessica nie tout cela, et qui plus est, qu'elle dise que c'était irréel. Il avait fait cependant en sorte de rester un minimum calme, de ne pas sortir de ses gonds.

- Ca n'a pas été facile non plus pour moi en prison pendant 10 ans mais tu t'en fiches de cela, n'est-ce pas ? Je ne suis pas méchant, je ne suis pas le méchant pour lequel on a certainement pu me faire passer. Sur ce, je vais te laisser, te laisser vivre ta vie. Tu n'entendras plus parler de moi sauf si tu le désires.

Et là, il se mit à chercher un bout de papier et un crayon dans sa poche. Il avait toujours au moins une feuille de papier avec lui et un crayon ou un stylo, car parfois en jouant, il lui arrivait de composer une nouvelle musique....Il avait abandonné cette habitude en prison mais le geste était vite revenu en sortant. Sur ce fameux bout de papier, il écrivit son numéro de téléphone et songea à le tendre à la jeune femme mais allait-elle s'en saisir, s'approcher suffisamment de lui pour cela ? Pas sûr ! Il le posa donc par terre juste devant elle et s'en alla. Heureusement, pas de vent en ce jour dehors, le papier ne s'envolerait pas. Libre à elle de le ramasser ou pas, la balle était dans son camp désormais.




       COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




J'ai : 25
Arrivé le : 11/09/2018
Messages : 60
Jetons : 148
Célébrité : Emily Rudd

MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   Jeu 13 Sep - 8:10


   
   

   


   
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus
feat Tilio


   


   


          Si Jessica en avait eu la force et le courage elle l'aurait frappé. Rien que de l'entendre lui dire qu'elle n'était pas malade mais surtout que si elle lui avait demandé de la libéré il l'aurait fait. C'était ça le pire à entendre, est-ce qu'il était sérieux là ? est-ce que c'était aussi simple que ça ? lui demander et il l'aurait fait ? elle en doutait et d'ailleurs quand il le dit elle eut un sourire moqueur rien qu'à l'écouter. Il voulait juste se le persuader, comme il voulait se persuader que tout ceci était réel que les sentiments qu'ils avaient pu éprouver n'étaient pas des chimères et surtout qu'elle c'était donné à lui par désir et non par obligation.
Sur le moment oui, ça en donnait l'impression mais c'était juste un syndrome quelque chose contre lequel on ne peut pas lutter juste pour rester en vie.

"- Ce n'était pas réel, ce n'était pas réel ! Ce n'était qu'une chimère, une illusion. Vous étiez gentil avec moi c'est pour ça que c'est arrivé, mais ce n'était pas réel."


Et puis il n'avait qu'à retourner voir un psy et il saurait que ce qu'elle dit est vrai, parce que c'est vrai, ce n'était pas réel. Elle n'était pas amoureuse de lui, elle n'avait pas envie de faire l'amour avec lui mais elle l'a fait pour rester en vie, par peur qu'il ne lui fasse du mal. C'est bien la vérité puisqu'il est là et qu'elle ne ressent rien pour lui, du moins elle est tellement mal et troublée qu'elle n'est pas capable de savoir si elle ressent quelque chose d'autre que de la peur pour l'instant.

"- Je n'étais qu'une gamine..."

C'est tout ce qu'elle répondit à ce qu'il ajouta, le fait qu'elle s'en fiche ce n'était pas tout à fait vrai. Il avait un fils mais elle refusait de lui en parler parce qu'elle n'était pas prête à le faire et qu'elle ne comptait pas le faire encore moins le revoir.
Elle le regarda chercher son papier, griffonner quelque chose dessus et le suivit du regard pendant qu'il le posait sur le sol. Elle le regarda ensuite s'éloigner et puis s'agenouilla pour prendre le papier et regarder ce qu'il avait écrit dessus. Sur le coup elle faillit le balancer sur le sol afin qu'il s'envole au premier coup de vent, mais elle le serra malgré tout dans sa main libre et le fourra au fond de son sac. Après tout il avait un fils et peu être qu'un jour il faudrait le mettre au courant de cela. Il pouvait arriver n'importe quoi au petit et qu'elle ait besoin de le contacter, quoi que d'ici là il aurait peu être quitté la ville et ne serait plus joignable.

Jessica finit par se remettre en marche mais fut bien plus longue que d'habitude à rentrer chez elle.
   
   

   ©️ Jawilsia sur Never Utopia

   


[TERMINE]

_________________

     
Tenere non potes, Potes non perdere diem
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si on m'avait dit qu'un jour on se tomberait dessus + Tilio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jour II] Certes le « petit noyau » n’avait aucun rapport avec la société où fréquentait Swann ...
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantic City :: La ville d'Atlantic City :: Ouest :: Boulangerie-
Sauter vers: